Vous êtes ici :

Les jeux de hasard et d’argent séduisent près d’un jeune sur deux

Capture-decran-2019-10-17-a-08.53.09-1024x577

Les jeux de hasard et d’argent font partie intégrante de la vie des jeunes Fribourgeois, selon l’étude Generation FRee. Près de 40% des sondés ont déclaré y avoir joué dans les douze derniers mois.

Quelque 2000 jeunes Fribourgeois ont répondu durant cinq ans – entre 2014 et 2018 – à cette étude, ce qui a permis de suivre l’évolution de leur comportement, a indiqué vendredi la Chancellerie fribourgeoise. La place des jeux de hasard gagne “toujours plus en importance”.

Selon l’étude, ces jeux sont disponibles non seulement dans la rue, dans les jeux vidéo, sur les smartphones et sur internet 24h sur 24h. Toutefois, les professionnels du domaine socio-sanitaire semblent “peu au fait de cette réalité et parler des jeux impliquant des mises d’argent ne semble pas être un réflexe aussi automatique que les questions portant sur l’alcool ou la cigarette”, peut-on lire dans le communiqué.

Parfois problématique

L’étude montre aussi que le taux de joueurs non problématiques est passé de 16,4% à 30,6% et celui des joueurs à risque ou problématiques de 0,4% à 4,5% entre le début et la fin de l’étude. Parmi ces derniers, peu de filles. Chez les garçons, le taux de joueurs à risque est de 7,5%, soit un jeune sur treize.

Selon les auteurs de l’enquête, “bien que le jeu problématique d’argent concerne une minorité de jeunes, ceux-ci cumulent différents comportements à risque”. Le canton de Fribourg a donc pris des mesures pour prévenir ou prendre en charge les personnes concernées.

Environ 250’000 francs y sont consacrés chaque année par le Fonds de prévention et de lutte contre le jeu excessif.

voir la vidéo