Vous êtes ici :

Jeux d’argent: les jeux en ligne étrangers représentent un plus grand danger pour les dépendants

389117228_highres

Loteries, tombolas, casinos et autres jeux de hasard attirent une personne sur six. Si la tendance est à la baisse, certains jeux en ligne étrangers présentent un risque élevé pour les dépendants.

Une personne sur six joue au moins une fois par mois à un jeu de hasard en Suisse, selon une étude réalisée en 2017. La tendance est à la baisse. Mais 3% présentent un comportement à risque ou pathologique notamment pour les jeux en ligne étrangers.

Les problèmes engendrés par les jeux de hasard sont restés stables depuis la dernière enquête en 2012, a indiqué mardi devant la presse à Berne Hansjörg Znoj, membre de la commission fédérale des maisons de jeu (CFMJ). La majorité des personnes présentent un comportement de jeu sans risque, selon un sondage mené en 2017.

Cette année-là, 69% des quelque 19’000 personnes interrogées ont déclaré avoir déjà joué à un jeu de hasard au cours de leur vie. En 2012, cette part s’élevait à 70,6%. Un peu plus de la moitié des sondés (55%) ont déclaré avoir joué en 2017.

Les jeux les plus populaires étaient les loteries suisses (48,2%), les tombolas ou d’autres jeux privés (14,3%), les jeux de table (8,6%), les automates ainsi que machines à sous exploités dans les casinos suisses (6,7%), les salles de jeu et les casinos à l’étranger (5,7%), les paris sportifs suisses (4,5%) et les jeux de hasard auprès d’opérateurs internationaux en ligne (2,3%). lire la suite