Vous êtes ici :

États-Unis : vers une interdiction des cigarettes électroniques aromatisées

Le gouvernement a annoncé son intention d’interdire ces cigarettes à la vente dans les prochains mois pour endiguer notamment leur succès chez les lycéens.

Les États-Unis ne veulent plus que leurs citoyens vapotent. Mercredi, le gouvernement de Donald Trump a donc fait savoir que, dans les prochains mois, la vente de cigarettes électroniques aromatisées serait interdite. Une décision qui vise notamment à enrayer le succès croissant de ces produits dans les collèges et les lycées du pays. « Beaucoup de gens pensent que le vapotage est formidable », a déclaré le président américain dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche. « Cela n’a rien de formidable, cela crée plein de problèmes. »

Les autorités sanitaires ont annoncé en même temps l’interdiction à venir des liquides aromatisés, par exemple au menthol, à la mangue ou à la fraise, non parce que les arômes sont jugés nocifs en eux-mêmes mais parce qu’ils attirent toute une génération de jeunes qui deviennent dépendants à la nicotine, effaçant des années de progrès contre la cigarette. Un lycéen sur quatre vapotait en 2019 aux États-Unis contre un sur cinq en 2017-2018, selon une enquête publique annuelle, a annoncé le département de la Santé en révélant des résultats préliminaires.

lire la suite