Vous êtes ici :

Paris sportifs et jeux d’argent : le risque de dépendance pour les migrants

48721331_303

De la solitude… et le besoin d’argent pour s’en sortir : beaucoup de facteurs pour que les demandeurs d’asile succombent aux jeux de hasard. Enquête en Allemagne, eldorado des machines à sous et du pari sportif.

Il ne reste plus que quelques minutes à jouer entre l’Espanyol de Barcelone et le Bétis de Séville. Les footballeurs barcelonais mènent au score par un but à zéro. Lamine a misé 50 euros en cours de partie sur une égalisation de Séville. “Pour gagner il faut suivre le match”, explique le Guinéen, qui est devenu un client régulier de ce local de paris sportifs dans le centre-ville de Bonn en Allemagne.

Ici, le café coûte à peine un euro, on entre et on sort comme on veut, personne ne demande à voir un quelconque papier d’identité. Et c’est tant mieux puisque Lamine ne dispose que d’une autorisation provisoire de séjour. Sa demande d’asile, déposée en 2016, a été rejetée. lire la suite