Vous êtes ici :

En Suisse, l’industrie du tabac offre la conversion au vapotage


Les géants du secteur développent une nouvelle gamme de produits destinée aux fumeurs adultes. Mais la cigarette électronique séduit la jeunesse. Une situation qui inquiète les pouvoirs publics, à l’image de San Francisco.

L’industrie du vapotage a le souffle coupé à San Francisco. La ville californienne a décidé mardi d’interdire la vente de cigarettes électroniques. Les fabricants «ciblent nos enfants avec leur publicité et les rendent accros à des produits à la nicotine», a accusé London Breed, la maire démocrate. Cette décision ébranle un secteur en plein boom. Un marché dominé par Juul, dont les produits font fureur chez les adolescents.

A ce sujet: Aux Etats-Unis, on ne fume plus, on «juule»

Face aux critiques, l’entreprise américaine se défend. Hors de question que ses cigarettes – qui ont la forme d’une clé USB – tombent dans les mains de mineurs. Le leader de la cigarette électronique tremble, mais son activité ne se limite pas aux Etats-Unis. Ses produits sont disponibles dans plusieurs pays européens, et notamment en Suisse. En décembre, le fondateur de la société californienne, Adam Bowen, a fait le déplacement à Zurich pour passer un message qui se voulait rassurant: «Notre groupe cible, ce sont les adultes.» lire la suite