Vous êtes ici :

Pressions des géants du tabac sur des chercheurs

Philip Morris est parvenu à éviter la publication d’une étude indépendante sur la dangerosité de l’IQOS pendant plus d’une année. Elle paraîtra finalement en octobre.

Les méthodes actuelles des cigarettiers rappellent celles du passé. Selon une enquête du «Régional», Philip Morris est ainsi parvenu à faire pression sur le corps scientifique afin d’éviter la publication d’une étude dans la «Revue médicale suisse».