Vous êtes ici :

E-cigarette: vide juridique pour les mineurs

En attendant la future loi sur les produits du tabac, l’interdiction de la vente de cigarettes électroniques aux mineurs repose sur l’autorégulation.

L’interdiction de la vente de cigarettes électroniques aux mineurs repose entièrement sur le bon vouloir des vendeurs. Les autorités les ont invités à une table ronde vendredi afin de trouver une solution commune.

«L’objectif est de protéger les mineurs», souligne Nathalie Rochat porte-parole de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), interrogée par Keystone-ATS. Cette première discussion entre l’OSAV et les acteurs de la branche doit permettre de «combler le vide juridique» qui entoure l’«e-cigarette» depuis la décision du Tribunal administratif fédéral (TAF).