Vous êtes ici :

Les combines de Philip Morris pour vous vendre du tabac

En France, faire la promotion du tabac, c’est interdit. Alors comment faire la publicité d’un nouveau produit quand on est fabricant de cigarettes ? L’industriel Philip Morris a developpé des petites techniques. Risquerait-il de contourner la loi ? Voire de l’enfreindre ? Voici une enquête suffoquante.

Philip Morris, le numéro 1 du tabac, a mis un nouveau produit sur le marché. La “cigarette du futur” parait-il. Il s’agit d’un embout dans lequel on insère du tabac censé être moins nocif pour la santé qu’une cigarette classique. L’enjeu pour le fabricant : inonder le marché et pallier la baisse des ventes de cigarettes.

Pour faire connaître son produit, Philip Morris a fait appel à une société de marketing CPM. Elle engage des commerciaux. Nous avons mis la main sur leur planning. Toute la semaine, ils sont présents dans des bars et bureaux de tabac pour faire la promotion du produit. Ca nous a donné envie d’aller voir dans un tabac parisien, en caméra cachée. Une commerciale nous aborde : “Je peux vous faire essayer si vous voulez. Par contre sur le tabac en lui même, c’est la buraliste qui peut vous en parler. Je ne m’occupe que de l’appareil. On n’a pas le droit normalement de faire la promotion du tabac.”

Pourtant quelques minutes plus tard, elle nous fait essayer le tabac gratuitement : “Vous allez adorer. Là vous fumez du vrai tabac. Là ce que vous découvrez, c’est le goût du tabac.” Arrive le moment où il faut parler argent : “Vous pouvez faire une commande sur internet en passant par moi, dans ce cas là vous avez l’appareil à 50 euros”

voir la vidéo