Vous êtes ici :

Les acteurs de la santé ne soutiennent pas le référendum contre la loi sur les jeux d’argent

Alors que les milieux de la prévention avaient vivement critiqué la nouvelle loi sur les jeux d’argent lors des débats au Parlement, ils ont finalement décidé de ne pas soutenir le référendum contre le texte soumis à votation le 10 juin.

Même si les acteurs de la santé déplorent l’absence de moyens supplémentaires dévolus à la lutte contre le jeu excessif, ils estiment que les effets du référendum pourraient être dévastateurs, a expliqué Jean-Félix Savary, secrétaire général du Groupement romand d’études des addictions (GREA), membre de la coalition nationale pour la protection des joueurs, dans La Matinale de lundi: “Le système proposé par les référendaires est un système totalement ouvert de libre-marché, de libre-concurrence avec un déferlement des jeux en ligne sur la Suisse. Cela signifie une plus grande difficulté pour pouvoir réguler cette offre.”

lire la suite