Vous êtes ici :

La loi sur les jeux d’argent mettra fin à la fuite des gains, selon ses partisans

La nouvelle loi sur les jeux d’argent assurera un milliard à l’AVS, au sport, à la culture et à des projets sociaux, selon le comité interpartis derrière le texte. Seuls les fournisseurs étrangers en ligne auraient intérêt à un non.

Les jeux d’argent ne sont pas des biens comme les autres, a rappelé jeudi devant la presse le conseiller national Karl Vogler (PDC/OW). Ils peuvent entraîner une dépendance, être détournés à des fins de blanchiment d’argent et comporter des risques de fraudes.

Quelque 250 millions échappent d’ores et déjà au bien public en s’écoulant sur des sites étrangers offrant des jeux en ligne interdits en Suisse. A moyen terme, la somme pourrait doubler selon les défenseurs de la loi soumise au peuple le 10 juin.

Il faut “en finir avec la protection des requins étrangers illégaux de Malte et de Gibraltar”, a plaidé le conseiller national Adrian Amstutz (UDC/BE). Seul un oui à la nouvelle loi peut sécuriser les emplois en Suisse et garantir les revenus pour l’AVS et des milliers d’associations sportives ou culturelles.

lire la suite