Vous êtes ici :

IQOS, GLO, PLOOM, la nouvelle arnaque des cigarettiers

Capture d’écran 2017-07-17 à 13.15.56

Heureusement, au XXIe siècle, le lien entre la fumée et les cancers des poumons, les maladies cardiovasculaires et d’autres maladies graves n’est plus franchement contesté. On peut se réjouir de l’efficacité des mesures de prévention du tabagisme ainsi que de la bonne acceptation depuis environ dix ans de l’interdiction de fumer dans les lieux publics. Cet aspect de la prévention, outre le fait que cela protège le public et les employés des méfaits de la fumée passive (que les cigarettiers ont niés de manière éhontée, en payant même des scientifiques, dont un professeur associé à l’université de Genève, pour qu’ils produisent des publications minimisant l’impact de la fumée passive ou pour mettre en doute les études qui révélaient sa nocivité), influence la norme sociale (qui ose encore fumer à l’intérieur d’une maison?) et aide les fumeurs à arrêter de fumer en rendant le tabagisme moins accessible. L’impact sur la santé commence à se faire voir et, selon une étude récente, par exemple, le nombre d’hospitalisations à Genève pour des affections respiratoires a diminué de près de 20% – et ce n’est pas la pollution atmosphérique qui a baissé ces dix dernières années!

lire la suite