Vous êtes ici :

Renaître malgré son alcoolisme

Capture d’écran 2017-03-06 à 13.55.13

Bien qu’elles aient arrêté de boire depuis plusieurs années les deux Jurassiennes continuent de se rendre régulièrement aux réunions des Alcooliques Anonymes (AA). «J’y vais une fois par semaine c’est mon médicament. Je peux déposer mes émotions, mes énervements autour d’une table et personne ne me juge. Marie, tout comme Anne, a connu des rechutes.
Cependant, celles-ci ne les ont pas empêchées d’atteindre leur objectif: poser le verre une bonne fois pour toutes Marie explique que l’envie de s’en sortir doit venir de soi. Il faut avant tout vouloir guérir pour soi, avant de le faire pour ses proches.

lire l’article