Vous êtes ici :

Carcinome bronchique – Une survie qui stagne dans le cancer de tous les superlatifs

Capture d’écran 2017-03-06 à 11.02.34

ZURICH – Malgré toutes les campagnes anti-tabac de grande envergureet la diffusion de messages alarmants, un superlatif chasse l’autre lorsqu’il est question de cancer pulmonaire. Il s’agit du cancer le plus fréquent chez l’homme, c’est le cancer qui conduit le plus souvent au décès et, surtout, le taux de survie à cinq ans stagne à seulement 20 Lors de la manifestation Médecine interne généraliste organisée dans le cadre du Forum de formation continue médicale, Zurich, le Dr Thomas Rothe, médecin-chef, service de médecine interne de réhabilitation, Centre de réadaptation zurichois, Davos, a présenté la place du diagnostic ainsi que des traitements modernes, y compris ciblés, dans cette affection.

lire l’article