Vous êtes ici :

Loteries et casinos font-ils leur beurre avec les accros?

topelement

Jeux d’argent: Les joueurs pathologiques contribueraient à 40% des recettes des loteries et des casinos. La branche s’en défend.

Pour celles et ceux qui, jour après jour, aident les victimes des jeux d’argent, c’est une réalité explosive. La toute petite minorité de joueurs excessifs (1% à 2% de la population adulte) générerait 40% des recettes totales des loteries, des casinos ou des jeux en ligne. C’est en tout cas ce qu’établit une étude réalisée en France, en 2014, par l’Observatoire des jeux. Ses auteurs précisent que plus le jeu est addictif, plus grande est la part qui provient de la poche des joueurs à risque: elle varie de 24% pour la loterie à numéros à 76% pour le poker, en passant par les jeux de grattage (26%) et les machines à sous (41%).

lire l’article