Vous êtes ici :

La publicité pour l’alcool séduit surtout les jeunes

Capture d’écran 2016-08-29 à 11.12.40

capture-decran-2016-09-12-a-16-08-16Une enquête représentative d’Addiction Suisse montre que les adolescent-e-s et les jeunes adultes sont particulièrement sensibles à la publicité pour l’alcool. Ils la jugent attrayante et pensent qu’elle incite à la consommation. Globalement, les personnes qui ont une consommation à risque sont plus réceptives à cette publicité. Plus de la moitié (55.7%) des personnes interrogées serait favorable à des restrictions plus sévères de la publicité pour l’alcool. Cette part augmente avec l’âge; elle est aussi particulièrement élevée chez les femmes, avec près de 65%. En Suisse, l’industrie de l’alcool dépense chaque année 42 millions de francs en publicité. L’omniprésence de réclames peut, en particulier chez les adolescent-es et les jeunes adultes -les groupes d’âges dans lesquels on expérimente souvent l’ivresse – donner l’impression que l’alcool est consommé partout et par tout le monde. La rapide évolution d’Internet, qui offre des opportunités nouvelles et variées pour le marketing de l’alcool, y contribue. Boire de l’alcool est ainsi perçu de façon plus positive, ce qui peut entraî- ner une consommation plus pré- coce, plus fréquente et plus importante. Addiction Suisse est un centre de compétences national dans le domaine des addictions. Elle est active dans la recherche, conçoit des projets de prévention et s’engage pour une politique de santé. Le but est de prévenir ou d’atténuer les problèmes issus de la consommation d’alcool et d’autres substances psychoactives ou liés aux jeux de hasard et à l’usage de l’internet. *Addiction Suisse