Vous êtes ici :

Moins de perspectives d’emploi pour les fumeurs

Capture d’écran 2016-07-04 à 10.23.19

Capture d’écran 2016-07-04 à 10.23.19Des chercheurs de la Faculté de médecine de l’Université de Stanford, en Californie, ont tenté d’établir un lien de causalité entre tabagisme et chômage par le biais d’une étude longitudinale d’un an. Pour ce faire, ils ont interviewé à trois reprises 251 personnes au chô- mage, dont 131 étaient fumeuses. Leurs résultats confirment que les fumeurs ont plus de mal à se faire embaucher: alors que 56 % des non-fumeurs ont retrouvé un emploi durant l’étude, seuls 27 % des fumeurs ont pu se réinsérer professionnellement en douze mois. Par ailleurs, ces derniers gagnent en moyenne cinq dollars l’heure de moins que les non-fumeurs réinsérés. La question de savoir si fumer est la cause ou l’effet du chômage vécu reste par contre entière.

cbi med.stanford.edu