Vous êtes ici :

Facteurs de risque des maladies mortelles chez les femmes

Capture d’écran 2016-07-18 à 10.07.10

Capture d’écran 2016-07-18 à 10.07.10Consommation de tabac Un autre facteur de risque en augmentation chez les femmes est le tabac. Alors que le tabagisme baisse chez les hommes, corrélé par une diminution des maladies les plus meurtrières, la tendance inverse s’observe chez les femmes. Seulement en Suisse, en peu d’années, la consommation de tabac a augmenté de 16 % chez les femmes, avec des répercussions néfastes notamment sur la santé du cœur et des poumons. En effet, le tabac est un facteur de risque pour les maladies cardiovasculaires, même en cas de consommation modérée. Le fait de fumer 1 à 4 cigarettes par jour multiplie le risque d’événements cardiovasculaires par 2 ou par 3 selon les personnes et la présence d’autres facteurs de risque associés. Pour que les effets néfastes du tabagisme se dissipent complètement, il faut attendre trois ou quatre ans après l’arrêt du tabac, et cela indépendamment de la quantité de cigarettes consommées, de la durée du tabagisme ou de la présence d’autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires.

lire l’article