Vous êtes ici :

Conflits d’intérêts

Capture d’écran 2016-07-11 à 10.18.37

Capture d’écran 2016-07-11 à 10.18.37A fin mai, les médias s’émouvaient d’apprendre que le groupe de cliniques Hirslanden est contrôlé par un milliardaire sud-africain dont les investissements diversifiés incluent le luxe, des chaînes de télévision… et le tabac (notamment BAT, bien présent en Suisse) [1]. Business is business. Les cliniques privées ont le droit de faire des bénéfices et de rémunérer leurs actionnaires. Mais ce n’est pas faire preuve de mauvais esprit que de relever que, dans ce cas, le conflit d’intérêts est total pour le propriétaire: il a besoin que ses investissements dans le tabac rapportent et, plus ils rapportent, plus cela donne de travail à ses cliniques. Et on se souvient que le tabagisme est le principal facteur de risque de maladie évitable dans nos pays.

lire l’article