Vous êtes ici :

Les maladies non transmissibles sont un défi pour le système de santé du pays

Capture d’écran 2016-04-07 à 13.24.43

Le cancer, les maladies cardiovasculaires et le diabète touche de plus en plus de personnes, il s’agit d’un défi pour le système de santé suisse.

voir l’émissionCapture d’écran 2016-04-07 à 13.24.43

 

 

Le Conseil fédéral veut améliorer la prévention contre les maladies

Des efforts supplémentaires doivent être faits pour éviter que les Suisses ne souffrent d’un cancer du poumon ou du diabète. Le Conseil fédéral, d’entente avec les cantons, a adopté mercredi sa stratégie de prévention contre les maladies non transmissibles.

Des mesures concrètes seront présentées d’ici la fin de l’année. On en saura alors davantage sur les moyens financiers nécessaires. Lors de la consultation, assureurs et milieux économiques étaient montés au créneau à ce sujet. La stratégie parle de “moyens supplémentaires” pour la prévention dans le domaine des soins et chez les seniors.

On tiendra compte de l’échec au Parlement de la loi sur la prévention qui a été jugée trop centralisatrice et trop chère, a assuré devant la presse le ministre de la santé Alain Berset. La stratégie n’est pas une révolution.

Il s’agira avant tout de mieux coordonner l’offre actuelle et d’utiliser les moyens publics et privés de manière plus efficace, a expliqué le conseiller fédéral. Non sans rappeler que le budget de la Confédération a fondu de 40 à 17 millions de francs de 2003 à 2012. Et de souligner qu’un franc investi dans la prévention permet d’économiser entre 23 et 41 francs dans les coûts de la santé.

lire la suite