Vous êtes ici :

Certains boivent, d’autres trinquent

Certains boivent, d’autres trinquent (1/5)

Selon les estimations, 5% de la population suisse ont des problèmes de dépendance liés à l’alcool, mais les alcoolodépendants ne sont pas les seuls à souffrir de cette maladie. L’entourage est également affecté: parents, enfants, amis, conjoints, collègues de travail. Pour les experts, ce ne sont pas moins de 30 personnes qui subissent de près ou de loin les conséquences de l’alcoolisme d‘un individu. Honte, culpabilité, impuissance, incompréhension, épuisement psychologique, perte de repères: les maux sont nombreux pour l’entourage qui bien souvent ne sait pas vers qui se tourner pour demander de l’aide.

Ecouter l’émission

 

Certains boivent, d’autres trinquent (2/5)

Boire ou bosser, il faut choisir!

Absentéisme, risque d’accident, perte de performance, sautes d’humeur: au travail aussi l’alcoolisme peut avoir des conséquences négatives. Dommageables pour les collègues, elles peuvent aussi péjorer la bonne marche de l’entreprise.

Consciente des enjeux, la société CIMO, implantée sur le site chimique de Monthey, a développé un programme de prévention des addictions. Ce programme “Santox” est destiné aux collaborateurs des 4 entreprises du site.

Ecouter l’émission

Certains boivent, d’autres trinquent (3/5)

Un coup de trop!

En 2013, l’Office Fédéral de la Santé Publique livre les résultats de son enquête “Violence dans le couple et alcool”: pour un couple sur quatre, les situations de violence sont étroitement liées à une consommation abusive d’alcool. Ce cocktail explosif, Virginie le connaît bien. Plus l’alcool était présent dans ses histoires d’amour, plus ses compagnons devenaient violents. Pour supporter, elle s’est elle-même réfugiée dans l’alcool. Comment expliquer qu’alcool et violence fassent si bon ménage? Rencontre avec le professeur Jean-Bernard Daeppen, chef du service d’alcoologie du CHUV.

Ecouter l’émission

Certains boivent, d’autres trinquent (4/5)

Parents malgré tout

Être alcoolique n’empêche pas d’aimer ses enfants. Cet amour et l’envie de retrouver la maîtrise de son rôle parental peuvent même être une grande motivation sur le chemin de l’abstinence. Rencontre au service d’alcoologie du CHUV avec un père qui nous parle de son désir d’être présent pour ses enfants. Ailleurs en Suisse Romande, sous couvert d’anonymat, une jeune femme revient sur les moments où elle n’était plus capable de s’occuper de son fils de 3 ans.

Certains boivent, d’autres trinquent (5/5)

Dépendants and Co

Vivre avec une personne alcoolique, c’est prendre le risque de devenir codépendant. À savoir s’oublier et mettre toute son énergie au service de l’autre, dans l’espoir de l’aider à s’en sortir. Daniela Danis, psychologue et psychothérapeute, a consacré toute sa carrière à la problématique de la codépendance, notamment à la clinique de la Métairie de Nyon qui depuis des années propose des groupes de parole destinés aux proches de dépendants.

Ecouter l’émission