Vous êtes ici :

L’ivresse ponctuelle a gagné du terrain

Le Monitorage suisse des addictions est un nouveau système permettant de collecter des données représentatives, au sein de la population vivant en Suisse, sur les questions liées à la dépendance et à la consommation de substances psychoactives.

Au cours de l’année 2013, plus d’un cinquième (22%) de la population suisse âgée de 15 ans et plus a présenté une consommation d’alcool à risque. 21,1% de la population a connu un épisode d’ivresse ponctuelle au moins une fois par mois. 3,9% de la population a eu une consommation chronique à risque, 3% cumulant les deux comportements.
La consommation à risque est restée stable par rapport à l’année précédente mais a légèrement augmenté par rapport à 2011. L’ivresse ponctuelle a gagné du terrain, tandis que la consommation chronique à risque est en léger recul, notamment chez les femmes.

L’ivresse ponctuelle désigne, pour les femmes, une consommation de quatre verres standard d’alcool ou plus dans un laps de temps très court ou, pour les hommes, de cinq verres standard. Un verre standard équivaut, p. ex., à 3 dl de bière ou à 1 dl de vin et contient environ 10 à 12 g d’alcool pur.
Par ivresse ponctuelle on entend une consommation excessive d’alcool en un laps de temps très court qui conduit à des altérations physiques et psychiques. Les signes en sont une capacité de réaction, de jugement et de contrôle réduite ainsi que des difficultés de concentration et de coordination. Si ces symptômes ne sont pas perçus subjectivement, il n’en demeure pas moins qu’après avoir consommé quatre à cinq verres d’alcool en peu de temps, une personne se trouve en état d’ivresse et d’intoxication d’un point de vue médical.

La consommation chronique à risque désigne la consommation de plus de quatre verres standard d’alcool par jour pour les hommes et de plus de deux verres pour les femmes. Un verre standard équivaut, p. ex., à 3 dl de bière ou à 1 dl de vin et contient environ 10 à 12 g d’alcool pur.

Pour voir le site du Monitorage suisse des addictions ainsi que les rapports cliquez ici.