Vous êtes ici :

Les cigarettiers forcés de se faire discrets au Montreux Jazz

La publicité pour le tabac est bannie des zones publiques de la manifestation. Une décision qui ne devrait pas grever les comptes du MJF.

«Nous avons pris cette décision par respect de la loi sur les procédés de réclame», explique Laurent Wehrli, syndic. La Municipalité de Montreux vient de choisir d’interdire la publicité pour les cigarettes aux abords du festival de jazz. L’origine de cette décision, prise en accord avec le Montreux Jazz Festival (MJF), remonte à l’été dernier. Le 12 juillet 2012,
Pascal Diethelm, président de l’association de prévention du tabagisme OxyRomandie, se baladait sur la rue Emery, entre le Centre de Congrès et le parking souterrain du Montreux-Palace. Soit dans l’«enceinte» du festival, mais sur l’espace public. Le militant est alors tombé nez à nez sur un stand de promotion pour la marque Lucky Strike. Il a été choqué par son aspect visuel tapageur, une infraction manifeste à la loi sur les procédés de réclame qui interdit la publicité pour le tabac dans les espaces publics – mais qui autorise le sponsoring par des cigarettiers.

Lire l’article complet